Jean Daubigny, préfet de Paris et de la région Ile-de-France, et Jean Paul Huchon, président (PS) du Conseil régional d’Ile-de-France, ont signé ce jeudi une convention liée à la construction des transports du Grand Paris. Objectif : favoriser l’embauche de Franciliens dans le cadre de ces chantiers.


« La priorité de la Région, c’est d’être un acteur important de l’emploi. »
Jean-Paul Huchon veut faire de l’emploi l’une des priorités du Grand Paris. Le président du Conseil régional d’Ile-de-France peut compter sur le soutien de l’Etat. Une convention cadre régionale emploi/formation a été signée au Pole Emploi d’Aubervilliers ce jeudi. Parmi les signataires : le préfet de Région, Jean Daubigny, mais aussi les fédérations de travaux publics, le Rectorat, la société du Grand Paris, ou encore l’association régionale des missions locales.

 

 

Principal but de cette convention : faire des chantiers du Grand Paris, et plus particulièrement du Grand Paris Express, réseau de transport de demain, l’un des principaux pourvoyeurs d’emplois de la région Ile-de-France. Cette réalisation permettrait la création de 18 000 emplois directs chaque année à partir de 2018. Des postes, réservés en priorité aux habitants des quartiers traversés par les chantiers. Tous les partenaires souhaitent ainsi que ces emplois reviennent en priorité aux jeunes, et aux chômeurs de ces zones d’habitation.

 

 

Pour se faire, l’accent est mis sur la formation, compétence de la Région. Des actions de promotion seront menés pour inciter les jeunes et les demandeurs d’emploi à s’orienter vers les métiers de travaux publics. Sur le site du Pôle Emploi, une section dédiée nomée « Grand Paris Emploi » sera créée pour centraliser les offres du secteur. Enfin, le développement de l’apprentissage et la mise en oeuvre de formation initiale et continue sont également prévus. « Cette convention est un document lourd d’espoir, mais également de responsabilité » a déclaré Jean Daubigny à l’issue de la signature.